BREAKING NEWS

LOISIRS

WEEK-END

FETES

2 juil. 2013

Quand les grands entrepreneurs français tendent la main aux jeunes

A l’origine du projet, Marc Simoncini, fondateur de Meetic, rejoint ensuite par Jacques-Antoine Granjon fondateur de Ventes Privées.com et Xavier Niel de Free.

Mais en quoi consiste ce fameux projet, intitulé « 101 projets » justement ?




Ces trois grands entrepreneurs du web se proposent de mettre sur la table 2.5 millions d’euros pour soutenir 101 projets portés par des jeunes âgés aux alentours de 25 ans. Chaque projet recevra donc 25 000 € pour démarrer leur activité.

Avec les 300 dossiers présélectionnés aura lieu le 18 novembre au Théâtre de Paris un marathon de 10 h au cours duquel chaque candidat aura 1 minute pour présenter son projet. Temps qui peut paraitre court mais qui permet grandement, dixit les trois grands entrepreneurs, de convaincre et de donner envie au public de voter pour un projet, car le public votera et les 101 meilleures notes seront ainsi sélectionnées. « 10 secondes pour se faire une idée du projet, c’est nouveau ou ce n’est pas nouveau, 20 secondes pour juger l’auteur, 30 secondes pour réfléchir, ça suffit ! » indique Marc Simoncini !

Les projets associatifs, humanitaires, commerciaux sont les bienvenus, les projets les plus différents possibles sont attendus.

Il faut dire que ces trois grands entrepreneurs sont déjà habitués à aider les jeunes et les nouveaux projets car ils sont, entre autre, à l’origine de l’Ecole européenne des métiers de l’Internet (EEMI) créé il y a quelques années.

C’est une lettre publiée dans le Point d’une jeune femme de 20 ans criant son désespoir et son envie de quitter la France qui fut à l’origine de cette idée de 101 projets. Ce fut un déclic pour Marc Simoncini, une envie d’aider les jeunes qui veulent entreprendre.

"Je me souviens avoir monté ma première boîte (des logiciels) à 22 ans, en 1985, parce que je ne trouvais pas de travail". Et ce ne sont pas les banquiers qui ont ainsi aidé Marc Simoncini mais sa propre famille, point commun d’ailleurs avec Xavier Niel ou Antoine Granjon qui furent eux aussi financés par leurs proches pour monter leurs premières sociétés à peu près au même âge. La love-money comme ils disent ! C’est ainsi qu’ils veulent devenir des sortes de parrains pour ces jeunes entrepreneurs qu’ils aideront.

Pour Xavier Niel par exemple, qui participe déjà à quelques 800 start-up, (Deezer par exemple), il s’agit de donner du rêve aux jeunes, de l’espoir dans un monde qui ne leur en donne guère, de leur ouvrir les portes de l’entreprenariat qui leur sont d’habitude fermées, de leur proposer des initiatives positives. Il espère ainsi que d’autres investisseurs les rejoindront l’année prochaine pour pouvoir lancer la même opération avec, pourquoi pas, 10001 projets !

Si vous êtes intéressés, une seule adresse cent1projets@gmail.com, un mail avec votre projet et vous serez recontacté si votre projet est retenu !
 
Copyright © 2013 HebdoCity
Powered by Blogger