BREAKING NEWS

LOISIRS

WEEK-END

FETES

4 nov. 2012

La fête de la Saint-Martin

On parle beaucoup au moins de novembre de la fête de la Saint-Martin et avec elle de ses foires au gras mais qui est Saint-Martin et pourquoi est-il associé à ces foires ? C’est ce que nous allons voir.



St-Martin est un tout jeune soldat romain de 18 ans en ce début de IVème siècle qui rencontre un mendiant grelottant. Il enlève le grand manteau qui l'enveloppe, sort son épée du fourreau et le coupe en deux : la moitié pour le mendiant, l'autre pour lui. A la suite d'un songe dans lequel le mendiant a le visage du Christ, Martin se convertit au christianisme et quitte l'armée. Mais alors que le peuple de Tours veut le consacrer évêque il refuse et se cache dans une étable au milieu des oies. Mais les oies cacardent si fort, qu'on le trouve quand même et il fut donc consacré évêque de Tours.

Une autre légende fera de lui un des saints les plus aimés d’Europe de l’est principalement. Alors que St Martin aide les miséreux, son âne s'enfuit dans la dune. C'est alors qu'il demande l'aide des enfants pour le retrouver. Comme il fait nuit, les enfants doivent se fabriquer une lumière de fortune afin de se diriger dans l'obscurité. La légende dit qu’ils creusent ainsi des betteraves pour servir de lampions.

St Martin accompagné de ce cortège lumineux part à la recherche de son âne, en chantant. L’âne est retrouvé au détour d'un chemin et St Martin et son âne remercient les enfants pour leur aide par une distribution de petits pains volaere (l’histoire dit que les crottins de l'âne ont été transformés en petits pains).  C’est ainsi que l’on fête beaucoup St Martin dans le Nord de la France, en Belgique, aux Pays-Bas et dans une vaste partie de l'Allemagne.

Il fut enterré le 11 novembre, ce jour devint sa journée commémorative et son geste emblématique de partage (la cape) ainsi son histoire avec les oies qui le dénoncèrent aux habitants font que de St-Martin le Patron du Foie Gras.

Comme nous venons de le voir, St-Martin est, de nos jours, associé aux foires au gras. L’histoire des oies en est une cause mais aussi parce que c’est à la mi-novembre que l’on abattait de nombreuses oies, qui étaient grasses à point,  les jeunes oisons étant élevés au cours de l’été pour ensuite être engraissés dès la première récolte de maïs.

Cette période était aussi celle des paiements des fermages ou métayages, où les propriétaires recevaient « des oies Grasses » à la Saint-Martin. De plus c’était la dernière grande fête avant le jeûne de l’Avent. Une sorte de deuxième Mardi-gras.

Aujourd’hui cette fête est surtout fêtée dans le nord de la France où les enfants bricolent des lampions en souvenir de l’âne perdu de St-Martin et défilent en chantant des chansons et la fête se termine généralement par un grand feu de la Saint-Martin, qui symbolise  la lumière dans l’obscurité, comme l’acte de Saint Martin. Les enfants reçoivent souvent des biscuits en forme d’oie.
 
Copyright © 2013 HebdoCity
Powered by Blogger