BREAKING NEWS

LOISIRS

WEEK-END

FETES

18 sept. 2012

Pressing, attention danger !

En février dernier un collectif d’associations a demandé un rendez-vous au ministère de l’intérieur pour l’alerter sur la dangerosité d’un produit très présent dans les pressings : le perchloroéthylène.

En France, quelques pressings écologiques ont vu le jour.
Ce produit déjà reconnu très toxique est un solvant très volatil utilisé contre les graisses qui tachent les vêtements dans près de 90% des 5 000 pressings français. Dans son livre « Anticancer » en 2007, David Servan-Schreiber se demandait déjà quand l’on interdirait le perchloroéthylène et le Centre international de recherche contre le cancer (le CICR) l’a déjà déclaré « probablement » cancérigène pour les employés des teintureries et le voisinage de ces commerces !

En France, une réglementation stricte fixe une valeur limite d'exposition pour les employés de pressing, notamment à cause des effets neurologiques. L’OMS fixe le maximum acceptable à 250 microgrammes/m², alors que les gens habitant près d’un pressing seraient exposés à des doses 5 à 10 fois plus fortes !

Les émanations du perchloroéthylène sont facilement absorbées par la peau et attendraient donc le système neurologique, le foie, les reins, la vessie et l’œsophage et les symptômes constatés sont des migraines, des nausées, des somnolences, des troubles de la vue etc….

D’après André Cicolella, de l'Institut national de l'environnement industriel et des risques (INERIS) : « Quand on extrapole les études de risque faites sur les animaux, on obtient un cas de cancer supplémentaire pour six personnes exposées à la valeur limite légale, parmi les employés de pressing », calcule-t-il et il ajoute que « Pour les voisins des pressings, c'est 1 cas sur 300 personnes ».

"Vu qu'il y a 15 000 employés de pressing en France, même si on réduit le temps d'exposition à 10 ans, ça représente plusieurs milliers de victimes potentielles, et encore plus parmi les riverains", poursuit le chercheur.

Si l’Union européenne a engagé depuis 1999 une politique de réduction des risques avec une directive relative à la réduction des émissions de composés organiques volatils dues à l’utilisation de solvants, la France n’a elle pas changé la législation, en vigueur depuis les années 70. Désormais contrainte par l’Europe de faire des contrôles, elle s’est engagée à réduire de 30 % le recours au solvant. Rappelons que ce solvant est interdit aux Etats-Unis et au Danemark.

A Nice, un gérant de pressing a été mis en examen pour « homicide involontaire » après la mort d’une voisine habitant au dessus du commerce en question dont l’autopsie a révélé un taux anormale de perchloroéthylène.

En France, quelques pressings écologiques ont vu le jour, pressings qui utilisent des produits biodégradables mais si vous préférez continuer à vous rendre dans un pressing classique, n’oubliez pas d’aérer vos vêtements à l’extérieur quand ils viennent d’être nettoyés à sec !
 
Copyright © 2013 HebdoCity
Powered by Blogger