BREAKING NEWS

LOISIRS

WEEK-END

FETES

23 août 2012

Le phénomène des festivals d’été

Le phénomène « festival d’été » est né dans les années 70 du siècle précédent où il fallait parfois traverser la France entière pour assister à un concert. Les concerts étaient donc plus rares et plus éparses sur le territoire mais ils attiraient déjà des milliers de festivaliers. Aujourd’hui, le nombre de festivals d’été explosent avec quelques 1000 manifestations sur tout le territoire et des taux d’affluence record malgré le mauvais temps. En 2011 on recensait 1.5 million de festivaliers et en cet été 2012 le chiffre risque d’être battu une fois de plus.

« Les francofolies », « les vieilles charrues » voilà bien des festivals connus dans la France entière et qui attirent des milliers d’amateurs de musique. On peut parfois reprocher aux organisateurs de toujours inviter les mêmes artistes et les habitués sont parfois lassés de retrouver toujours les mêmes têtes d’affiche mais si on cherche un peu dans les programmes il y a moyen de découvrir des artistes moins connus et moins médiatisés.

Parlons des Francofolies de la Rochelles qui affichent à peu près 130 artistes cette année. Sur ce nombre important de participants il y en a au moins « 80 que vous ne verrez nulle part ailleurs » suivant les dires des organisateurs ! Parlons justement de cet énorme festival que sont les Francofolies qui doivent faire face à certains cachets exorbitants de certaines têtes d’affiche justement et qui doivent donc équilibrer leur programmation avec des artistes moins médiatisés. Des artistes de renommé mondiale comme Ben Harper, Radiohead ou Moby réclament de 250 000 à 600 000 euros pour leur prestation ! D’où l’intérêt de leur faire partager la scène avec des artistes moins connus !

Les Francofolies de la Rochelle c’est un budget de 4.2 million d’euros qui se répartissent comme suit : 75% proviennent des sponsors, de la billetterie, du marchandising et 25% qui proviennent des subventions.

Un énorme budget donc mais qui fait marcher toute une région puisque ce sont les commerces et le tissu local qui en bénéficient. Ce qui est le cas de presque tous les festivals en France qui sont des évènements importants pour les régions concernées. Mais la SNCF ou les sociétés aériennes profitent aussi de ce phénomène puisqu’il n’est pas rare de voir le public traverser la France ou même l’Europe pour assister à ce genre de manifestations.

En outre, les tournées des festivals sont de plus en plus larges, les concerts de plus en plus rapprochés de votre lieu de résidence et il n’est pas rare de retrouver des concerts à moins de 100 kms de chez vous et le public, de ce fait, se régionalise. Du fait de la crise et du prix souvent exorbitant de certaines places de concert les festivals sont une manne pour le public qui peut voir pour le même prix un grand nombre d’artistes.

Sachez pour finir que la France a le maillage de manifestations le plus dense d'Europe et que nos voisins européens nous copient nos festivals d’été ! Et il y a fort à parier que le phénomène n’est pas prêt de s’arrêter en si bon chemin !
 
Copyright © 2013 HebdoCity
Powered by Blogger