BREAKING NEWS

LOISIRS

WEEK-END

FETES

29 août 2012

Acheter sa maison de vacances à plusieurs

Vous êtes plutôt du genre à vous déplacer en tribu, à passer vos vacances avec les mêmes amis depuis des années ou alors vous avez une nombreuse famille remplie de cousins, de cousines et vous souhaitez acquérir une maison tous ensemble ?
C’est possible, mais il faut être prudent et prévoyant.

Tout d’abord, sachez que les français sont les rois de la résidence secondaire avec quelques 10% de la population qui possèdent une « deuxième adresse ».

Le concept d’achat de maison de vacances à plusieurs est directement arrivé des pays anglo-saxons qui en sont des habitués et même si ce concept est assez récent en France, il aurait tendance à concerner les 20-30 ans qui y voient là un nouveau mode de villégiature.

Il y a deux façons d’acheter à plusieurs : la plus simple au niveau administratif mais parfois la plus complexe au niveau de l’entente de tous ses membres est d’acheter en indivision ce qui signifie que plusieurs personnes décident de devenir propriétaires d'une fraction d'un même bien immobilier, sans division matérielle de leur part. Chaque indivisaire (propriétaire d’un bien en indivision) est solidaire des dépenses relatives au bien (entretien, remboursement des crédits immobiliers, impôts, charges...).

Une autre façon d’acheter à plusieurs est la création d’une SCI (société civile immobilière) sans doute plus complexe, plus onéreuse aussi que la précédente mais qui a ses avantages. En effet, par exemple, en cas de séparation, de décès ou de volonté de sortir de la SCI, les parts de la personne concernée pourront être rachetées par les autres membres (voire par des membres extérieurs), selon des modalités définies dans les statuts de la SCI.  En outre, les banques prêtent plus facilement aux sociétés qu'aux particuliers. Surtout que le seuil d'endettement des 33 % n'existe pas pour les personnes morales.

Toutefois, ce principe ne se vérifie pas, loin s'en faut, dans tous les établissements bancaires. Mais comme nous l’avons dit précédemment la création d’une SCI peut s’avérer compliqué puisqu’il vaut mieux faire rédiger les statuts par un notaire ou un avocat spécialisé et que bien sûr il faut prévoir des frais d'enregistrement, les honoraires de l'avocat, du notaire...

Et pour finir il faut ouvrir un compte bancaire spécifique pour la SCI. Plus de garanties donc mais plus de contraintes aussi au départ car la SCI doit être dotée en plus d'un compte bancaire, d'une comptabilité ; il faut tenir des assemblées générales, publier un bilan et effectuer une déclaration fiscale annuelle.

Alors effectivement avant de vous lancer dans un achat « groupé » avec vos meilleurs amis, votre famille, vos cousins, renseignez vous et comparez ces deux modes d’achat immobilier, faites vous aider par un professionnel en qui vous placerez toute votre confiance !
 
Copyright © 2013 HebdoCity
Powered by Blogger