BREAKING NEWS

LOISIRS

WEEK-END

FETES

21 mars 2012

Le vieux Lyon et les Traboules

Pour tous les petits lyonnais, les traboules sont des lieux magiques associés au mystère et à l’aventure.

Situées majoritairement dans le Vieux-Lyon et dans les pentes de la Croix-Rousse, les traboules forment un réseau dense et complexe propre à enflammer l’imagination des passe-murailles des temps modernes .

Les traboules représentent toutefois pour la ville de Lyon un patrimoine historique et esthétique d’une valeur inestimableLe mot « traboule » vient du latin « trans-ambulare » qui signifie « passer au travers ». Les traboules sont des passages réservés aux piétons, traversant un ou plusieurs bâtiments pour relier une rue à une autre.

Dans ce cas de figure, les traboules sont dites horizontales et sont formées par une succession d’allées et de cours. Quand les traboules relient un niveau à un autre, on parle de traboules verticales. On trouve dans Lyon un grand nombre de traboules verticales, le relief lyonnais s’y prêtant parfaitement.

La construction des premières traboules date probablement du IVe siècle. A l’époque, les traboules servaient à rejoindre la Saône rapidement. A la Croix-Rousse, les traboules sont issues de la construction des immeubles de canuts, et permettaient d’atteindre la Presqu’île en ligne droite par des raccourcis.

Lors de l’occupation allemande, certaines traboules ont joué un rôle essentiel pour abriter la Résistance, qui a utilisé astucieusement ce réseau de passages couverts (et secrets) contre les allemands. On estime à peu près à 400 le nombre de traboules dans Lyon, dont 315 dans le Vieux-Lyon. Malheureusement, un grand nombre de traboules sont à présent fermées au public ou définitivement condamnées par leurs propriétaires.

Il ne faut pas oublier que des traboules existent aussi dans d’autres villes, comme Saint-Étienne, et d’autres pays, comme l’Angleterre. Les traboules représentent toutefois pour la ville de Lyon un patrimoine historique et esthétique d’une valeur inestimable, ce qui a valu à la ville depuis le 5 décembre 1998 d’être classée à l’Inventaire du Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Pour la ville et ses habitants, cette reconnaissance de la valeur historique et culturelle de Lyon implique des soins constants pour préserver ce patrimoine. Parmi les nombreuses initiatives récentes de revalorisation du patrimoine architectural de Lyon, la Ville a eu l’idée d’exploiter certaines traboules en les rendant publiques, comme c’est le cas avec le Passage Thiaffait, transformé en Village des Créateurs et désormais très touristique.

Pour les lyonnais qui ont conservé leur âme d’enfant, cette transformation ne va pas sans un serrement de cœur : le secret des traboules lyonnaise est éventé…

Enregistrer un commentaire

 
Copyright © 2013 HebdoCity
Powered by Blogger