BREAKING NEWS

LOISIRS

WEEK-END

FETES

24 janv. 2012

Réforme des retraites complémentaires ?

Les retraites complémentaires sont en passe de connaître un vent de changement. Cette réforme sera-t-elle plus avantageuse ?

Zoom sur les retraites complémentaires

Retraite complémentairePar définition, la retraite complémentaire est une somme d'argent versée aux retraités en plus de la somme normalement payée par la Sécurité Sociale. Pour pouvoir bénéficier de ce complément, les salariés intéressés doivent cotiser auprès des partenaires sociaux concernés, entre autres l'AGIRC pour les cadres et l'ARRCO pour les salariés simples. Un retraité doit avoir 65 ans au minimum pour toucher sa retraite complémentaire, exempte d'abattement. Sinon, il peut toujours la percevoir à l'âge de 55 ans en plus d'un abattement.

Une personne âgée de 60 ans touche sa retraite de base. Les partenaires sociaux fixent le montant des prestations et des cotisations. Ils donnent des majorations suivant le nombre d'enfants. En contrepartie, les retraités reçoivent des points de retraite suivant leur salaire convertibles en euros. Ils peuvent consulter leurs points où 1 point AGIRC équivaut à 0,4216 euros et 1 point ARRCO vaut 1,1884 euros. Ils ont également la possibilité de recevoir gratuitement des points de retraite lors d'un accident de travail, pour chômage, pour maternité ou pour une maladie.

Les points discutés sur la réforme

ARRCO et AGRIC ont convenu d'un même accord pour apporter un nouveau souffle aux principes de fonctionnement des retraites complémentaires. Si les points relevés concernent surtout le niveau de retraite, les cotisations et les conditions de durée d'assurance, certains points n'ont pas changé. Tel est le cas de l'âge de départ en retraite, soit 62 ans. Pour les points attribués par ARRCO aux retraités, le taux passera à 2,11 % à partir du mois d'avril 2011 et à 0,41% pour AGIRC. En 2014, les retraites complémentaires seront versées mensuellement et non plus par trimestre.

Côté niveau de retraite, le rendement comprenant les pensions et les cotisations sera stabilisé en 2012. Cette décision a été prise suivant la cadence de l'augmentation du salaire et de l'inflation. Elle est toutefois soumise aux conditions économiques du pays et ne peut être effective qu'au-delà de 2015.

Les majorations familiales connaissent aussi un changement. Une majoration de 10% est accordée à toutes personnes qui ont trois enfants et plus soit un montant maximum de 1 000 euros par an. Un point de réversion est par ailleurs mentionné notamment sur le taux de pension, passé de 54% à 60% pour les veufs. L'ARRCO précise que l'âge légal pour toucher cette pension est de 55 ans contre 60 ans pour l'AGIRC.

Enregistrer un commentaire

 
Copyright © 2013 HebdoCity
Powered by Blogger