BREAKING NEWS

LOISIRS

WEEK-END

FETES

4 juin 2012

Portrait d'Anne Sinclair

Anne Sinclair, journaliste et présentatrice vedette à la télévision, intrigue le monde entier.

Son soutien indéfectible à son mari Dominique Strauss-Kahn au cœur d’un scandale médiatico-politique à l’échelle planétaire a révélé le caractère d’une femme forte, digne et amoureuse.

Son ascension au sein de TF1

Journaliste depuis 1973, Anne Sinclair a commencé sa carrière dans les locaux d’Europe1. Elle fait partie du personnel de TF1 depuis 1980. Elle a brillé notamment sur son émission politique 7 sur 7. Cette émission lui a valu 2 Sept d'or entre 1985 et 1990. Elle a fait connaissance de son mari Dominique Strauss-Kahn lors d’une interview. Par respect de l’éthique, elle ne l’invitera jamais sur le plateau. Anne Sinclair monte petite à petite les échelons.

Elle se voit confier la présentation de « Questions à domicile » mais les téléspectateurs la préfèrent sur 7 sur 7 et « Edition Spéciale ». Avec ses deux émissions, elle redevient une vedette de la première chaîne. Tour à tour directeur adjoint de l'information puis directeur général de TF1 entreprise, elle se tourne vers e-TF1, le département multimédia de la chaîne après la nomination de son mari au gouvernement.

Affaire DSK

Alors que son mari, directeur général du Fonds monétaire international à l’époque, est impliqué dans une affaire de viol qui s'était déroulé à New-York, Anne Sinclair garde la tête froide et fait face aux journalistes. Elle est restée digne et infaillible, affichant son soutien à l’homme de sa vie. De l’amour aveugle ou simple stratégie de communication, en tout cas, elle a traversé la tempête médiatico-juridique main dans la main avec son mari. Anne Sinclair n'est pas à sa première expérience dans les accusations portées contre Dominique Strauss-Kahn, réputé être un libertin. En 2008, une liaison était découverte entre DSK et une collaboratrice hongroise, Piroska Nagy, travaillant au sein de la FMI.

Ouvrages sur Sinclair

A la fois journaliste célèbre et riche héritière, Anne Sinclair attire l'attention de nombreux auteurs. Son caractère énigmatique et son courage font de cette dame le personnage principal idéal pour un auteur. Catherine Rambert et Renaud Revel, deux journalistes ont écrit « Madame DSK, destin brisé ». Le livre porte essentiellement sur la vie d’Anne Sinclair en tant que journaliste. Il livre sa rencontre avec DSK et de grands noms du monde de la politique.

Sa vie personnelle n'est pas laissée au hasard. Les auteurs montrent la face d'une mère de famille battante, énergique et dynamique qui défend sa famille, peu importe les circonstances. D'autres livres apparaissent relatant les parts de lumières et les zones d'ombre de la vie de la journaliste. « Femme de tête, dame de cœur » est écrit par Marc Tronchot et Alain Hertoghe, en 2011.

Livre autobiographique

Si son histoire est contée par de nombreuses personnes, Anne Sinclair décide elle-même de mettre à l'écrit sa propre vie. Pour l'année 2012, plus précisément pour le mois de mars, elle décide de publier « 21, rue La Boétie ». Le titre de l'ouvrage est l'adresse de la galerie du grand-père d'Anne Sinclair, Paul Rosenberg de qui vient son héritage. Publiée par la maison Grasset, la journaliste y décrit presque l'intégralité de sa vie, des souvenirs d'enfance, des témoignages, des portraits jusqu'à sa vie familiale entre Paris, New York et Bordeaux.
 
Copyright © 2013 HebdoCity
Powered by Blogger