BREAKING NEWS

LOISIRS

WEEK-END

FETES

3 févr. 2010

Interview Crédit

Le crédit est à la base de tout.

Que cela soit pour se faire plaisir en acquérant un bien, ou pour investir dans des projets, qu'il soit du fait d'une entreprise ou d'un particulier, le crédit a toujours été un moteur pour l'économie d'un pays.


Interview CréditVoici quelques questions posées à
Cyril Rajz
, responsable Communication - Presse chez Crédit Conso, comparateur de crédit à la consommation et prêt personnel. ( www.credit-conso.org)

Quel bilan tirez-vous du marché du crédit consommation en 2009 ?

2009 n'a pas été une bonne année en France pour les établissements de crédit à la consommation. Le montant des crédits conso accordés en 2009 a chuté d'environ 13% par rapport à l'année 2008. Il s'agit de la baisse la plus forte enregistrée depuis plus de 40 ans !

Mais cette année aurait pu être pire si les pouvoirs publics n'avaient pas exercé une forte pression sur les banques pour qu'elles continuent à prêter.

Nous assistons à une stabilisation du marché en ce début d'année et le montant global des crédits accordés (crédit auto, moto, travaux, réserve d'argent, etc.) devraient augmenter à nouveau en 2010.

Quelle est la part du marché du crédit de consommation en ligne?

Depuis qu'Internet s'est largement développé, le monde du crédit s'est ouvert aux millions d'internautes qui, sans engagement et sans se déplacer, peuvent faire des demandes de crédit en ligne.

On estime que la part des crédits contractés en ligne s'élève à 30% du marché du crédit à la consommation. L'internaute fait se demande en remplissant un court formulaire et reçoit une réponse de principe immédiate.

On remarque aussi une concurrence accrue : une multitude d'établissements de crédit communique leurs taux attractifs à grands coups de campagnes publicitaires. Impossible de les rater sur Internet.


Qu'en est-il de la polémique qu'a suscité le développement des offres de réserve d'argent (crédit revolving) ?

Plus qu'une polémique, une proposition de loi concernant sa suppression a été déposée à l'Assemblée nationale par Jean-Marc Ayrault.

Même si le crédit revolving est un bon produit financier en cas de besoin rapide de fonds, il coûte très cher. Les taux qui accompagnent ce genre de réserve d'argent tournent autour de 15 à 20%.

La loi souhaite l'encadrer, réfréner les démarches marketing jugées trop agressives en matière de publicité, revoir les modes actuels de rémunération des vendeurs qui fonctionnent à la commission et prévenir les consommateurs, en toute transparence.

Toute cette régulation va dans le bon sens. Il serait irresponsable de continuer à attribuer autant de crédit revolving quand on sait que le crédit revolving est présent dans plus de 70% des dossiers de surendettement.

On entend de plus en plus d'offres de rachat de crédit : est-ce une bonne solution pour refinancer ses traites en ce moment ?

L'année 2009 a été marquée par une baisse significative des taux d'intérêt, propice à une renégociation de créances dans le cadre d'une opération de rachat de crédits.

La période est donc bonne pour faire jouer la concurrence et refinancer ses créances au mieux. Mais attention, Il ne faut pas oublier que sur le long terme, même avec des taux intéressants, faire racheter ses crédits coûtent beaucoup plus chers si l'emprunteur décide de rallonger la durée totale de son prêt. Alléger ses mensualités et dégager des fonds pour retrouver du pouvoir d'achat à un prix qui peut s'avérer élevé.

Comment s'est comporté le crédit auto en 2009 ?

Le crédit automobile a connu un succès important en 2009. Avec la prime à la casse, le gouvernement a su mettre au point un plan efficace pour relancer le secteur automobile et avec lui le marche du crédit auto.

L'annonce de la baisse de la prime à la casse en 2010 risque de mettre un frein au crédit auto mais Il est encore trop tôt pour le dire.

www.credit-conso.org

Enregistrer un commentaire

 
Copyright © 2013 HebdoCity
Powered by Blogger